Prépa Littéraire et réforme du bac

REFORME DU BAC ET PRÉPA LITTÉRAIRE Quelles spécialités suivre en lycée pour une poursuite d’études post-bac en Classes Préparatoires Littéraires au lycée Malherbe (Caen) ?

Avant la réforme du baccalauréat, l’entrée en Classes Préparatoires Littéraires (hypokhpâgne) était ouverte aux titulaires du baccalauréat des séries S, ES et L.

Elle reste très logiquement ouverte à une pluralité de profils et l’équipe pédagogique du Lycée Malherbe n’exclura aucune combinaison de spécialités au moment du recrutement.

Cela est possible dans la mesure où il reste dans le tronc commun un enseignement de langues (LVA et LVB), d’histoire-géographie, de littérature (en classe de Première comme auparavant) et de philosophie (en classe de Terminale). Ce tronc commun correspond à celui de l’enseignement dispensé en Classes Préparatoires Littéraires.

Reste que, même si le recrutement sera ouvert, il est logique que des élèves décidés dès la fin de la classe de seconde à poursuivre leurs études en filière littéraires choisissent des spécialités disciplinaires en rapport avec les matières qui leur seront alors enseignées. En classe de 1ère et de Tale, différentes combinaisons sont envisageables parmi les spécialités suivantes: Humanités, littérature et philosophie; Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques; Langues, littératures et cultures étrangères; Littératures, langues et cultures de l’Antiquité.

Les élèves souhaitant préparer les concours d’entrée en Instituts d’Études Politiques (préparation assurée au lycée Malherbe) peuvent également envisager la spécialité SES

Le Lycée Malherbe disposant d’une option et d’une spécialité «théâtre», le choix d’une option Arts-théâtre est cohérent avec une demande d’entrée en hypokhâgne, option théâtre. Parailleurs, l’option théâtre reste ouverte si la spécialité Arts-théâtre n’a pas été choisie au lycée.

Lors de l’examen des dossiers de candidature, les évaluations des disciplines littéraires du tronc commun seront évidemment décisives pour les élèves n’ayant pas choisi de spécialité en rapport avec les études littéraires